Qu’est-ce que ça veut dire ?

C’est la possibilité de se faire rembourser et indemniser ensuite d’un accident quel que soit sa nature mais également en cas d’infraction volontaire dont on a subi les conséquences.

Si elle n’a pas réclamé des dommages intérêts devant la juridiction pénale, la victime peut choisir la voie civile pour obtenir une indemnisation de son préjudice. La loi prévoit la possibilité pour les victimes d’obtenir une indemnisation par les commissions d’indemnisation des victimes d’infractions pénales (CIVI) : ainsi, les personnes victimes de préjudices survenus à la suite de dégradations ou d’extorsions de fonds et les personnes victimes de préjudices psychologiques sont indemnisables lorsque l’auteur est inconnu ou insolvable.

Le cabinet défend, devant toutes les juridictions et sur l’ensemble du territoire (France métropolitaine et Outre-mer), et les dommages à l’étranger, pour les victimes atteintes d’un grand handicap ou d’un handicap moyen : traumatisés crâniens, tétraplégiques, paraplégiques, polytraumatisés, non-voyants, brûlés, amputés… et concernant notamment :

L’expérience de notre cabinet et collaborateurs est reconnue par les médias, les victimes et leurs familles. Tous les avocats de notre cabinet travaillent quotidiennement en droit des victimes et en réparation du dommage corporel.